Magrite La condition humaine

Le libéralisme pour les débutants

Le libéralisme expliqué aux débutants

Les libéraux défendent la transparence..

L'économie libérale

Le libéralisme est donc une philosophie politique basée sur la liberté individuelle.

Et il se trouve que les personnes libres passent une partie de leur temps éveillées à produire ou à échanger pour pleins de bonnes raisons. Ou plus généralement à agir ou à choisir.

Naturellement les penseurs libéraux se sont beaucoup intéressés à l’art de produire, d’échanger et à ses conséquences. Le libéralisme économique, c'est-à-dire la liberté de produire et d'échanger, est une des facettes du libéralisme au même titre que la liberté d'expression ou la liberté des moeurs.

L'économie existe depuis que les Hommes produisent et échangent mais la science économique est née sous la plume des premiers penseurs libéraux il y a moins de 250 ans. Elle s'est ensuite diversifiée en de multiples écoles en suivant des méthodologies ou des concepts débouchant parfois sur des théories totalement opposées au libéralisme.

La science économique et la médecine ont un point commun : elles ont une histoire encombrée de théories contradictoires, de rituels magiques, de charlatanismes en tout genre ou de scientisme mal placé. Malheureusement pour la prospérité économique, la comparaison s’arrête là. La médecine a largement réussi à se débarrasser de ses théories les plus loufoques, confinant la numérologie et l'astrologie aux dernières pages de Télé poche.

La science économique, elle, permet tous les jours en son nom, à des sorciers vaudous ou des mathématiciens fous de proposer des rituels collectifs saugrenus ou des prédictions bidons au beau milieu de journaux sérieux dans lesquels la vie des stars est à peine évoquée, c’est dire s'ils sont sérieux.

Tous les patients des sciences économiques ne sont pas pourtant pas dans une misère noire, c’est bien le signe que certains traitements ou concepts marchent mieux que d’autres..

"L'activité économique nous fournit les moyens matériels de toutes nos fins. Dans le même temps, la plupart de nos efforts individuels sont destinés à fournir à d'autres des moyens en vue de leurs fins afin qu'ils nous fournissent en retour les moyens en vue de nos fins. C'est uniquement parceque nous sommes libres dans le choix de nos moyens que nous sommes aussi libres dans le choix de nos fins.
La liberté économique est par conséquent une condition indispensable de toute autre liberté, et la libre entreprise est à la fois une condition nécessaire et une conséquence de la liberté individuelle."

F. A. Hayek - "La composante morale de la libre entreprise"

""Ce que l'on nomme communément la « révolution industrielle » a été un rejeton de la révolution idéologique opérée par les doctrines des économistes. Les économistes renversèrent les vieux axiomes : qu'il est déloyal et injuste de l'emporter sur un concurrent en produisant des biens meilleurs et moins chers ; que c'est porter atteinte à l'équité de s'écarter des méthodes traditionnelles de production ; que les machines sont un mal puisqu'elles entraînent le chômage ; que c'est l'une des tâches du gouvernement de la cité d'empêcher les hommes d'affaires efficaces de devenir riches, et de protéger les moins efficients contre la concurrence des plus efficients ; que restreindre la liberté des entrepreneurs par la contrainte gouvernementale ou par la coercition de la part d'autres pouvoirs sociaux est un moyen approprié de développer le bien-être d'une nation."

Ludwig Von Mises

Lucky Luke- L'Elixir du Dr. Doxey - Morris

Lucky Luke- L'Elixir du Dr. Doxey - Morris

La science économique, comme d'autres sciences humaines, n'a pas encore de consensus sur sa méthodologie, ses concepts de base.

Cette absence de référentiel commun permet à des messieurs très sérieux d'affirmer des choses complètement contradictoires et de se lancer dans des pronostics aussi fiables qu'un horoscope de madame Soleil.

Ce flou généralisé permet aussi à des charlatans de vendre des potions magiques à des électeurs un peu déboussolés.

Les libéraux se reconnaissent souvent dans l'Ecole Autrichienne pour sa rigueur conceptuelle, l'humilité dans les objectifs et l'importance centrale donnée à l'individu libre.

Lusky Luke et un sorcier indien

Lucky Luke - Cayon Apache - Morris & Goscinny

Le grand sorcier va faire tomber du ciel de la prospérité pour tous grâce à la fameuse danse magique Non-aux-profits-capitalistes !
Tous à la danse de la pluie Bastille-République !

Tweet
L'école autrichienne

1930. Les années folles sont terminées. Finie la rigolade libérale, le fox-trot, l'art déco, l'individualisme fêtard, la consommation de masse. Place aux idéologies totalitaires, aux prolétaires, aux races pures et à leurs meneurs qui s'occupent des choses sérieuses.

Les fondations du libéralisme sont chancelantes sous les coups de boutoir des guerres, de la crise économique et des grandes idéologies totalitaires.

Sur le plan des idées, il n'y a plus grand monde sur les remparts pour défendre les droits de l'Homme, l'économie libre. Des surréalistes aux staliniens, en passant par les nazis, il y a un consensus sur un point : le monde bourgeois doit disparaître, l'histoire est en marche vers un monde nouveau.

L'Autriche est aux premières loges de ce charmant spectacle. Et c'est dans ce pays que certains spectateurs font commencer à faire la grimace. Sur des strapontins des universités de Vienne (des profs non rémunérés par le gouvernement), le libéralisme économique va renaître de ses cendres sur le plan intellectuel avant de se disséminer notamment aux USA à l'arrivée des troupes allemandes.

L'Ecole Autrichienne considère que la science économique s'est fourvoyée sur la méthodologie, laissant un boulevard aux théories marxistes, planistes ou keynésiennes. Il faut renouer les liens avec les grands anciens -Juan de Mariana de l'école scolastique, Cantillon, Turgot, Say, Hume, Constant, Bastiat- puis affiner les concepts, la méthodologie et reconstruire une théorie de l'échange : la catallaxie.

"La plupart des gens, économistes compris, pensent que la science économique est sortie toute faite de l'esprit de Adam Smith à la fin du 18 éme siècle. ../... Ceci est grossièrement incorrect. La pensée économique moderne, c'est à dire une analyse centrée sur la comprehension de l'économie libre, a été fondée en France et non en Grande-Bretagne et cela 50 ans avant Adam Smith.
De plus, ces écrivains Français, malgré leur diversité, ne doivent pas être considérés comme des pre-ricardiens, mais comme des 'proto-autrichiens', c'est à dire des précurseurs de l'approche individualistique, déductive et subjective de la valeur qui a été établie en 1870 à Vienne."

M.Rothbard - An austrian perspective on the history of economic thought

"Les despotes et les majorités démocratiques sont enivrés par le pouvoir. Ils doivent, à contrecœur, admettre qu'ils sont assujettis aux lois de la nature. Mais ils repoussent l'idée même de loi économique. Ne sont-ils pas les législateurs souverains ? N'ont-ils pas le pouvoir d'écraser quiconque s'oppose à eux ? Aucun seigneur de la guerre n'est enclin à reconnaître de limite autre que celle que lui impose une force armée supérieure. Des écrivailleurs serviles sont toujours disponibles pour flatter cette vanité en exposant les doctrines appropriées. Ils appellent « économie historique » leurs suppositions embrouillées. En réalité, l'histoire économique est un long catalogue de politiques gouvernementales qui ont échoué pour avoir été conçues avec une téméraire méconnaissance des lois de l'économie."

Ludwig Von Mises - Action Humaine

"Nous devons à nouveau rendre la création d'une société libre une aventure intellectuelle, un acte de courage. Ce qui nous manque, c'est une utopie libérale, un programme qui ne semble être ni une simple défense des choses existantes, ni une forme diluée de socialisme, mais un véritable radicalisme libéral qui n'épargne pas les susceptibilités des puissants (y compris les syndicats), qui ne soit pas strictement pratique, et qui ne se confine pas à ce qui semble aujourd'hui politiquement possible. Nous avons besoin de leaders intellectuels qui soient préparés à résister aux flatteries des gens puissants et influents, qui aient envie de travailler pour un idéal, aussi faibles soient les perspectives de sa prochaine réalisation."

Friedrich von Hayek.

Salma Hayek en tenue transparante

Salma Hayek n'a aucun lien de parenté avec Friedrich von Hayek.

Elle est mexicano-libanaise, actrice à Hollywood. Elle a notamment tourné dans 'Desperado' où une scène bien filmée nous fait partager la trajectoire courbe d'un éperon denté (et très chanceux).

Il est autrichien, élève de Mises et l'un des grands penseurs libéraux du XXéme siècle. On lui doit notamment des apports importants sur l'ordre spontané et sur les limites de notre capacité à modeler une société via l'Etat.

Bizarrement lorsque l'on tape Hayek sur Google Image, il n'y a que des photos de Salma qui apparaissent. Un complot des socialistes ?

Photo de Friedrich von Hayek
Tweet
Mutant sanguinaire turbo-libéral Mutant sanguinaire turbo-libéral