Magrite La condition humaine

Le libéralisme pour les débutants

Le libéralisme expliqué aux débutants

Les libéraux défendent la transparence..

Les socialistes

Pour les socialistes, la société s’organise par la raison.

Le rôle de l’Etat (contrôlé démocratiquement ou par une minorité lucide pour la gauche révolutionnaire) est donc d’analyser scientifiquement la société et puis de la construire (en la détruisant préalablement pour la gauche révolutionnaire) afin de garantir une égalité de fait.

Les droits de la personne peuvent donc être limités par des objectifs définis par la raison ‘collective’.

Aujourd’hui naturellement, le recours à une révolution violente pour construire une société ‘parfaite’ n’est plus d’actualité. Par contre, construire par décrets et réglements une société idéale en s'appuyant sur un Etat qui commande et controle les actions de millions de citoyens infantilisés se lit en filigrane des programmes de plusieurs partis politiques.

Pour les libéraux, ces objectifs peuvent être louables, le moyen pour y parvenir (la force de l’Etat contre les droits de la personne) est immoral et inefficace voire nuisible compte tenu de la complexité de cette société.

"Tout me dit que l'examen des grandes questions politiques sera le but des travaux de notre temps. La philosophie du siècle dernier a été révolutionnaire ; celle du XIXe siècle doit être organisatrice […]. L'âge d'or du genre humain n'est point derrière nous, il est au-devant, il est dans la perfection de l'ordre social ; nos pères ne l'ont point vu, nos enfants y arriveront un jour ; c'est à nous de leur en frayer la route."

Saint Simon (1760-1825) Précurseur du socialisme

La société idéale Utopia

De la République de Platon à Utopia, les constructions de sociétés idéales ont un point commun : une sévère limitation de la liberté individuelle. Forcément : pour que la photo soit parfaite, il faut que personne ne bouge sans autorisation.

Tweet
Les conservateurs

Pour les conservateurs, la société s’organise en suivant un ordre naturel.

Cet ordre naturel est inégalitaire (les personnes sont inégales naturellement), corporatiste (la société est vue comme un organisme ou chaque individu a sa place et ne doit pas en bouger : une cellule de l’estomac n’a rien à faire dans le cerveau) et tribal (les personnes ont naturellement besoin de s’intégrer dans un groupe, une nation).

Le respect de cet ordre naturel (parfois même divin) est dans l’intérêt de tous y compris des plus faibles qui n’ont ainsi pas à se mesurer aux plus forts. Le rôle de l’Etat est donc de maintenir et de défendre cet ordre naturel. Les Droits de la personne peuvent donc être limités par ces objectifs ‘naturels’.

Pour les libéraux, imposer à une personne une place fixe au nom d’un ordre naturel est une violation des Droits de cette personne.

D’autre part, il parait surprenant qu’on ait besoin de la force de l’Etat pour faire respecter un ordre naturel. Si cet ordre naturel existe, il doit se mettre en place ‘naturellement’ sans avoir recours à la force de l’Etat. Si cet ordre n’existe pas, le recours à la violence de l’Etat pour maintenir cet ordre n’est qu’une manière pour certaines classes de vivre aux dépends des autres.

"Jeanne d’Arc ne croyait pas à la naissance spontanée de l'ordre. Elle pensait ce que devait nous enseigner notre maître La Tour du Pin : pour imposer un ordre, il faut une autorité et, en France, ce ne peut être que le sceptre, le glaive, la main de justice du Roi. [..]
C'était en se pliant à l'ordre naturel du royaume de France quelle estimait remplir les volontés surnaturelles que ses voix faisaient descendre du ciel."

Bulletin d’Action Française (Journal d’extrême droite)

Les conservateurs

Se sentir bien au chaud, à la place que la tradition vous a fixée, solidaires derrière un roi donné par Dieu, avec des petites plages pour se défouler ensemble en tapant sur les voisins, c’est une solution miracle contre toutes les angoisses engendrées par la liberté.

Et c’est tout de même plus classe que les antidépresseurs.

Tweet
Mutant sanguinaire turbo-libéral Mutant sanguinaire turbo-libéral