Magrite La condition humaine

Le libéralisme pour les débutants

Le libéralisme expliqué aux débutants

Les libéraux défendent la transparence..

Etape 3 Droits naturels

Le sage féru de ponts va donc déterminer grâce à l'usage de sa puissante raison que la nature d'un pont est d'enjamber les obstacles. Maintenant que son cerveau est chaud, il ne va pas s'arrêter en si bon chemin.

Il va en profiter pour déterminer des droits aux ponts permettant de respecter la nature du pont ou la loi naturelle pontaine.

Par exemple, il pourrait écrire un truc comme :
"Constatant que la nature des ponts est d'enjamber les obstacles, nous déclarons :
Article I
Chaque pont a le droit à la sécurité de son tablier. Nul ne doit faire des trous dans le tablier d'un pont.
Article II
Chaque pont a le droit ...
.."

Il y a donc bien deux taches distinctes pour le sage en nature de Pont (on appelle aussi ça un ingénieur du bâtiment, mais c’est moins classe).
a) Déterminer la nature du pont et/ou la loi naturelle conforme à la nature du pont.
b) Déterminer les droits naturels du pont ou les obligations du pont permettant de respecter cette nature.

Double usage de la Raison, Double discussions possibles, Double manière de se tromper. Et c'est pas fini, il y a d'autres étapes...

"Les citoyens possèdent des droits individuels indépendants de toute autorité sociale ou politique, et toute autorité qui viole ces droits devient illégitime. Les droits des citoyens sont la liberté individuelle, la liberté religieuse, la liberté d’opinion, dans laquelle est comprise sa publicité, la jouissance de la propriété, la garantie contre tout arbitraire. Aucune autorité ne peut porter atteinte à ces droits, sans déchirer son propre titre."

Benjamin Constant

Je suis une femme fatal. Et je suis formelle : Les hommes n'ont aucun droit. Ils ne peuvent que se soumettre à mon hyper-séduction glacée ! Mais non, il s'agit des hommes avec un H majuscule, le genre humain. Ah je me disais aussi... Le droit à la liberté, à la propriété pour des Mâles...

A partir de la nature de l'Homme et/ou de la loi naturelle, les penseurs libéraux (Locke, Rothbard) vont en déduire certains droits naturels de l'Homme.

Les droits naturels de l'homme sont plutôt évoqués sous la forme d'un triptyque bien connu de la Déclaration des Droits de l'Homme : Liberté, sureté, propriété.

Ou sous une formulation plus générale, comme la propriété de soi.

Les droits naturels de l'homme sont donc ceux dont il dispose avant l'apparition de l'Etat. Les droits dont il dispose par nature.

L'Etat n'est pas à l'origine de ces droits, il ne peut donc pas les abroger. Pour les libéraux, il est simplement chargé de les protéger.

Et lorsque l'Etat est incapable de protéger les droits naturels, voire -ce qui est fréquent- les viole sciemment, alors chaque individu peut prendre acte de la rupture unilatérale du contrat entre l'Etat et lui, et entreprendre de défendre ses droits naturels contre les autres ou l'Etat.

Tweet
Etape 3 : Droits naturels versus loi naturelle ?

Des conservateurs et certains libéraux contestent donc l'utilité d'un passage par une déclaration de droits pour fonder le droit naturel.

Pour eux, le droit naturel doit s'appuyer sur une loi naturelle attachée aux relations entre individus et non sur des droits attachés directement aux individus. Fonder le droit naturel sur les "individus seuls" et non sur les "relations entre individus" n'est pas anodin. Il en découle selon eux un grand nombre de dysfonctionnements :

Pour eux, les droits naturels oublient l'autre pendant du respect de la nature humaine et des conditions d'une société harmonieuse : les obligations et les devoirs.
De plus cette formulation peut potentiellement inciter les étatistes à multiplier à côté des droits naturels, des faux droits, les droits créances.

Ces reproches ne sont pas infondés, mais bien comprise, la formulation des droits naturels affirme en quelques mots les conditions d'un respect de la nature humaine, et permet de s'opposer clairement aux multiples violations que le Droit Naturel subit de la part des puissants d'hier ou d'aujourd'hui.
Et contrairement à ce qu'affirment les conservateurs, les droits naturels n'orientent pas le droit naturel vers un chemin radicalement différent de celui pris en leur absence.

Enfin la loi naturelle "objective" n'est pas incompatible avec la formulation des droits naturels, elle est sans doute même incomplète sans elle.. La notion de Droits subjectifs ne date pas de l'époque moderne, mais apparait de l'époque classique jusqu'au canoniste du 13ème siècle.

" S'il y a un principe tel que la justice, ou loi naturelle, alors ce principe, ou loi, doit nous dire quels droits ont été donné à chaque être humain à sa naissance, quels droits sont, donc, inhérents à sa personne, nécessairement attachés à lui durant toute sa vie. Droits, qui bien que pouvant être piétinés, ne peuvent pas être effacés, détruits, annihilés, séparés ou éliminés de sa nature d’être humain ../..."

Lysander Spooner

"Nous tenons de Dieu le don qui pour nous les renferme tous, la Vie, — la vie physique, intellectuelle et morale. Mais la vie ne se soutient pas d'elle-même. Celui qui nous l'a donnée nous a laissé le soin de l'entretenir, de la développer, de la perfectionner.

Pour cela, il nous a pourvus d'un ensemble de Facultés merveilleuses; il nous a plongés dans un milieu d'éléments divers. C'est par l'application de nos facultés à ces éléments que se réalise le phénomène de l'Assimilation, de l'Appropriation, par lequel la vie parcourt le cercle qui lui a été assigné.

Existence, Facultés, Assimilation — en d'autres termes, Personnalité, Liberté, Propriété, — voilà l'homme.

C'est de ces trois choses qu'on peut dire, en dehors de toute subtilité démagogique, qu'elles sont antérieures et supérieures à toute législation humaine. "

La Loi - Frédéric Bastiat

Préambule de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789

"Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale,
considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'Homme, "

Article 2 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789

"Article 2 Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression."

La Déclaration des Droits de l'Homme de 1789, document fondateur du nouveau régime, cité dans la constitution de la Vème république, est donc l'un des plus beaux aboutissements du droit naturel moderne, c'est-à-dire du libéralisme.

Je répète : le document fondateur du nouveau régime est libéral.

Incroyable, la France soit disant génétiquement étatiste a comme document le plus important et le plus connu de son histoire, un document ouvertement, explicitement libéral.
Et très peu de gens le savent. Il en aura fallu du bourrage de crâne de l'éducation nationale, complaisamment relayé par la classe politique pour ignorer ce fait majeur.

Si la Déclaration des Droits de l'homme de 1789 avait été socialiste, on mettrait en avant son socialisme à longueur de scolarité, sur chaque pancarte de chaque manif, à chaque interview…

On ne la voit pas. On ne la voit pas parce que ses articles sont très mal adaptés aux cérémonies bastille république : ils défendent les droits naturels, pas les droits créances... Ils sont le socle du libéralisme, pas du socialisme ou de la social-démocratie.

La Déclaration des Droits de l'Homme de 1789 est impossible à manipuler pour lui faire dire le contraire de ce qu'elle dit. Les vainqueurs d'aujourd'hui, qu'ils soient aux manettes politiques comme à l'éducation nationale, le savent et en sont réduits à la citer sans tirer les conséquences de ces articles, à utiliser son nom sans surtout utiliser son contenu.

La Déclaration des Droits de l'Homme de 1789 est libérale. Et elle est le fruit de la dernière révolution et pourrait devenir le socle de la prochaine.

Tweet
Mutant sanguinaire turbo-libéral Mutant sanguinaire turbo-libéral