Magrite La condition humaine

Le libéralisme pour les débutants

Le libéralisme expliqué aux débutants

Les libéraux défendent la transparence..

Philosophie ou révélation ?

La loi naturelle, le droit naturel, la nature de l’être humain, ne sont pas des concepts religieux. En l’occurrence, ils sont nés dans l’antiquité grecque sans aucun lien avec son panthéon si rigolo.

Ils ont ensuite été développés chez les romains avant d’être effectivement repris par le christianisme puis à nouveau laïcisé au siècledes Lumières.

En d’autres termes, la loi naturelle comme le droit naturel est passé par ici, il est passé par là, mais il n’est pas né avec les monothéismes et s’en passe depuis le siècle des Lumières.

Ces concepts viennent donc d'abord de la philosophie classique grecque. Ils sont le fruit de l'usage de la raison sur la nature des choses.

A contrario, le travail des théologiens est de faire usage de la raison, non pas sur la nature des choses, mais sur un texte saint, sur une révélation.

Cela ne veut pas dire que le fruit de ces deux travaux s'opposent, des philosophes croyants ont mariés les deux habilement.

Certaines prescriptions du judaïsme comme du christianisme ressemblent comme deux gouttes d'eau à celle du droit naturel mais le papa et la maman du droit naturel, c'est la philosophie et la raison. Pas la religion et la révélation.

"Aussi illimité que soit le pouvoir de Dieu, on peut dire cependant qu’il existe certaines choses sur quoi Son pouvoir ne s’étend pas... de même que Dieu ne peut faire que deux fois deux ne fassent pas quatre, Il ne peut faire que ce qui est intrinsèquement mauvais ne le soit pas."

Hugo Grotius - De iure belli ac pacis

"[…] même si Dieu n'existait pas ou n’utilisait pas Sa raison ou ne jugeait pas droitement des choses, dans la mesure où l'homme pourrait toujours se guider d'après les commandements de la droite raison, sa loi serait toujours d'une nature semblable à ce qu'elle est aujourd'hui."

De Francisco Suarez (Thomiste de l'Ecole de Salamque), De legibus ac Deo legislatore

"L'homme ne peut vivre sans lumière, sans guide, sans connaissance : ce n'est que parce qu'il le connait qu'il trouve le bien dont il a besoin.
La question fondamentale est donc de savoir si les hommes peuvent acquérir cette connaissance du bien, sans laquelle ils ne peuvent guider leur vie individuelle ou leur vie sociale, par les seuls efforts de leurs facultés, ou s'ils doivent s'en remettre pour cela à la révélation divine."

Leo Strauss - Droit naturel et histoire

"Il est inutile de nous provoquer avec vos idées bourgeoises de liberté, de culture, de droit, etc. Vos idées sont elles-mêmes les produits du système bourgeois de production et de propriété, tout comme votre droit n’est que la volonté de votre classe, érigée en loi ; et il n’y a rien d’autre dans cette volonté que les nécessités matérielles de votre classe"

Marx et Engels

Les jeunes moines kiffent à nouveau Aristote grâce à saint thomas d'aquin

Le mot "scholastique" ne fait pas gagner tant de points que ça au scrabble malgré son aspect rugueux, mais son utilisation permettra à coup sûr de larguer 99% de son auditoire dans les diners en ville comme au MacDo.

Si vous faites partie du 1% qui peut mâcher un Mc Bacon en parlant de théologie médiévale, vous savez déjà que la scholastique est une méthode dialectique des études religieuses, une systématisation de la classification des textes sacrés… Une sorte de Norme ISO9001 de la méthode de travail dans l’analyse des textes sacrés.

Dialectique est aussi un mot compliqué dont vous ignorez peut être le sens mais bon on va pas y passer la page entière. De toute manière au MacDo comme au diner en ville, rien ne vous oblige à comprendre tous les mots que vous employez, du moment que vous les employez avec assez d’assurance.

Bref, la seconde scholastique est portée par Thomas d’Aquin et poursuivie par ses disciples notamment à l’Ecole de Salamanque... Thomas d’Aquin actualise (ou christianise) la pensée d’Aristote. Il récupère une large partie de la réflexion d’Aristote sur la justice et la nature de l’homme puis rajoute une couche chrétienne : la Grâce. Au dessus de la nature humaine et de la cité permettant à cette nature humaine de se déployer, il y a donc la révélation Divine et la Grâce. La loi divine domine bien sur la loi naturelle (figurez vous que Saint Thomas d’Aquin est catholique) mais elles n’entrent pas en conflit. La révélation n’est pas l’ennemi de la raison.

Comme tout les bons remixes, "Somme théologique" permet à nos ancêtres les médiévaux, non seulement d’apprécier le nouveau tube, mais de redécouvrir le morceau original… la philosophie d’Aristote et de la loi naturelle.

Comme tous les bons remixes, il arrive au bon moment : le droit naturel apparait comme une parade contre la montée de l’absolutisme qui débute partout en Europe.

Comme tous les bons remixes, il lancera une nouveau mouvement. L’Ecole de Salamanque s’appuyant sur Thomas d’Aquin développera pendant 200 ans une réflexion d’une grande richesse autour du droit naturel et de son respect.

Tweet
Réactionnaire ou pas ?

En entendant le terme "droit naturel", l'autre reflexe immédiat est de le classer dans les niaiseries assez vieille droite entre "droit de cuissage" et "sexe des anges".

Un truc de réactionnaire obsolète à des années lumières de la vigoureuse pensée postmoderne dans lequel nous baignons tous avec bonheur : l'esprit Canal sans prise de tête mais avec les tabous en acier du coolinisme politiquement correct.

Ben non, aujourd'hui comme hier, le droit naturel n'est pas un truc de réactionnaire.
Il s'oppose au code de lois des réactionnaires, code de lois indiscutables parce qu'il vient des ancêtres et les ancêtres ont toujours raison même quand ils ont tort.

Et il s'oppose aux progressistes socialistes avec leurs lois informes et caoutchouteuses réinventées tous les deux jours sans considération pour la Justice afin de forcer la marche vers leur société parfaite.

Le droit naturel est lui basé sur une idée de justice universelle et de la nature humaine, idée humblement et lentement découverte par l'usage de la raison.

Les partisans du droit naturel se retrouvent donc coincés entre les réactionnaires et les progressistes socialistes.
Tiens, c'est aussi la place des libéraux… Cela n'est pas grave... Ce n'est pas comme s'ils allaient se disputer l'espace : les libéraux et les partisans du droit naturel sont souvent les mêmes.

"Parce que l'homme est par nature social, la perfection de sa nature inclut la vertu sociale par excellence : la justice. La justice et le droit sont naturels."

Leo Strauss - Droit naturel et histoire

"Rejetez donc ces parasites subventionnés, qui vivent au profit de l’esprit des autres et proclament que l’homme n’a nul besoin de moralité, de valeurs, de code de conduite. Eux qui se prétendent scientifiques et claironnent que l’homme n’est qu’un animal, le considèrent pourtant moins comme un élément de la nature soumis comme tel à ses lois, que le moindre des insectes.
Ils reconnaissent que chaque espèce vivante possède un mode particulier de survie propre à sa nature, ils ne prétendent pas qu’un poisson puisse vivre hors de l’eau ou qu’un chien puisse survivre sans son odorat; mais l’homme, le plus complexe des êtres, peut survivre, selon eux, de n’importe quelle manière; l’homme n’a pas d’identité, pas de nature, ../...."

Ayn Rand - Atlas Shrugged

Miss réactionnaire : En m'opposant au droit naturel et à la racaille liberale révolutionnaire, j'ai ouvert la voie de l'historicisme et de la racaille marxiste révolutionnaire

La notion de droit naturel a disparu du discours public en quelques générations. Pourtant, elle a été la colonne vertébrale de la philosophie politique en Occident pendant deux millénaires.

La Déclaration des Droits de l'Homme de 1789, aboutissement moderne de cette tradition, est d'ailleurs truffée de références au Droit Naturel.

Les réactionnaires s'opposeront à la tradition du Droit Naturel justement à cause de son aspect révolutionnaire.
Pour les réactionnaires, les Hommes ont d'abord besoin de vivre en paix, donc dans une société où l'ordre n'est pas contesté. Cet ordre est lié à chaque culture.
La tradition doit être respectée car elle permet à chacun de connaître sa place, sans conflit ou amertume inutile.

Or affirmer qu'il existe une nature humaine et un Droit Naturel, étalon de mesure de la justice des lois et des institutions, c'est potentiellement vouloir modifier ces institutions pour qu'elles s'y conforment.

C'est mettre le trouble dans le cœur des hommes, les pousser à contester l'ordre établi, les inciter à la guerre civile, ce qui n'est finalement souhaitable pour personne.

On ne peut pas donner tort aux réactionnaires : le droit naturel est corrosif, potentiellement explosif…

Les traditions, les institutions d'une civilisation atteinte de ce virus sont en permanence scrutées, évaluées par la raison, contestées, modifiées..

De quoi produire de belles catastrophes, mais aussi de mettre en marche l’Histoire.

Vivre dans une société où l’objectif n’est plus de préserver les institutions telles que les ancêtres les ont conçues, mais au contraire de les faire tendre vers un idéal à venir, c’est vivre dans une société insatisfaite, instable, gémissante devant sa propre imperfection... mais c’est aussi une société changeante, créative, dynamique...

Tweet
Mutant sanguinaire turbo-libéral Mutant sanguinaire turbo-libéral